Ermitologie / Les songes d’Antoine

Spectacles
2017

Version jeune public : Les songes d’Antoine

Conception, mise en scène, sculptures : Clédat & Petitpierre
Son : Stéphane Vecchione
Lumières : Yan Godat
Régie robot : Yvan Clédat

Avec :
Sylvain Riéjou : L’homme qui marche
Erwan Ha Kyoon Larcher : La boule végétale
Coco Petitpierre : La vénus paléolithique
et La voix (La tentation de saint Antoine – G. Flaubert)

Ermitologie est un voyage désordonné à travers l’histoire de l’art. Poursuivant notre exploration des différents états du corps entre la sculpture et le vivant, nous y précipitons le saint Antoine de Gustave Flaubert, Alberto Giacometti, l’art paléolithique, Max Ernst, et la renaissance italienne.
Nous convoquons l’humain, le végétal, l’animal, et même la robotique. Nous brouillons les échelles des corps : celui trop maigre et trop grand de Homme qui marche ou celui trop gros de la vénus stéatopyge. Nous imaginons des costumes-sculptures à la corporalité perturbée. Nous dissimulons les corps et les visages des interprètes – le seul regard est celui, artificiel, d’un oiseau-lapin radiocommandé. Nous mettons en scène un orage diluvien sur un paysage miniature, et nous composons la partition sonore d’un monde de matières et de textures.
Ermitologie s’invente ainsi comme une mécanique du sensible, où tout prend vie, s’observe, interloque, et avec quoi on s’émeut à jouer et à regarder jouer.

Ermitologie is a confused trip throughout art history. We continue our exploration of the different states of the body between the sculpture and the living by mixing Gustave Flaubert’s saint Antoine, Alberto Giacometti, Paleolithic art, Max Ernst and the Italian Renaissance.
We are summoning the human, the plant, the animal and even the robotics. We scramble the scale of the bodies : from the too skinny and too tall Homme qui marche to the too fat steatopygus Venus. We imagine sculpture like costumes with a disturbed physicality. The performers’ bodies and faces are hidden, only the artificial eyes of a remotely controlled rabbit-bird are visible. We are staging a floodlike storm on a miniature landscape and we are composing the musical score of a world made of materials and textures. Ermitologie invents itself like sensitive mechanics : everything become alive and the public can observe, be startled, be moved by watching the performance.

Production : Lebeau et associés
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings

Co-production
Nanterre-Amandiers Centre dramatique National
far° festival des arts vivants Nyon / Suisse
Le Centquatre-Paris dans le cadre des résidences de création
Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France pour l’aide au projet